Le management de transition est une réponse rapide, flexible, adaptée à :

EIM - Management de transition

EIM - Management de transition La réussite des projets structurants ou à fort enjeu : projets de transformation ou amélioration de performances, redressement ou redéploiement d’activités ou d’entreprises, acquisitions ou cessions

EIM - Interim Management La mise en place d’expertises exceptionnelles notamment dans le cadre de diagnostics

Management de transition - Des urgences managériales Des urgences managériales

Les projets de transformation ou de changement aussi bien en phase d’expansion qu’en période de redressement nécessitent souvent, pour leur conception ou mise en œuvre, des compétences spécifiques qui ne sont pas toujours disponibles dans l’entreprise. Ces projets sont limités dans le temps et ne justifient pas un recrutement permanent qui s’avèrerait couteux.

La surqualification systématique des managers de transition sécurise et accélère les projets de changement.

De nombreuses situations complexes nécessitent des diagnostics rapides réalisés par des managers de transition expérimentés, véritables experts dans leur domaine ou leur secteur. La dimension opérationnelle de ces interventions est un facteur clef de succès.

Enfin, très souvent, une fonction ne peut rester vacante, ne serait-ce que quelques jours. Tel est le cas, par exemple, pour toutes les fonctions assurant la continuité des opérations (dans l’industrie, la distribution et les services) et impliquées dans des prises de décision au quotidien: direction générale, direction de site, supply chain… Et c’est aussi le cas pour les fonctions support (direction financière, ressources humaines, achats..) dans des périodes particulières de la vie des entreprises.

 

Plus de 30.000 managers de transition EIM dans le Monde

Pour pouvoir mettre en place très rapidement des managers de transition et répondre à ces besoins, EIM a constitué, depuis 30 ans, un vivier exceptionnel de plus de 30.000 managers (8.000 en France). Ce vivier couvre tous les secteurs d’activité et de postes opérationnels ou fonctionnels: direction générale, direction industrielle et direction de site, direction financière, direction des ressources humaines, supply-chain, achats, marketing et ventes, systèmes d’information.

Notre leadership international nous permet d’attirer les meilleurs managers de transition dans tous les pays où nous sommes implantés. Nous mettons en œuvre des processus de sélection et d‘évaluation rigoureux conduits par les Partners EIM, eux-mêmes, qui ont une double expérience de conseil et de direction d’entreprises. Ce sont eux encore, qui identifient et sélectionnent les managers qu’ils présentent à nos clients pour effectuer des missions de management de transition. Ce sont eux, enfin, qui accompagnent les managers de transition en mission.

Des managers experts en gestion du changement

Des experts en management de transition

Forts d’expériences accomplies avec succès dans des contextes similaires, les managers de transition EIM aident nos clients à concevoir et mettre en œuvre des solutions tournées vers l’obtention de résultats mesurables et durables. Ce sont tous des opérationnels confirmés, surqualifiés dans la conduite du changement. Ils apportent une large expérience opérationnelle, une expertise sectorielle, de marché ou de pays, des compétences fonctionnelles particulières et l’expérience de situations comparables.

Découvrez nos autres secteurs d’intervention

Un spécialiste des achats en mission génère 17 M€ d’économie et rejoint l’entreprise comme Directeur des Achats

Le cabinet EIM est sollicité par une entreprise de services qui souhaite moderniser sa politique achats. La société est très profitable mais voit son activité s’éroder du fait de la concurrence. Elle engage un projet de réduction de coûts, dont une bonne partie concerne les coûts de prestations informatiques et les coûts de communication, projet piloté par le Directeur des Achats qui est soutenu par un cabinet de conseil spécialisé.


Un manager de Transition EIM pilote la filialisation et la cession d’un site industriel de 300 personnes

Le marché de l’éclairage devenant très compétitif, le groupe est contraint de baisser ses coûts de production en permanence et d’optimiser son implantation industrielle. Dans ce cadre, l’usine française n’a plus sa place et doit être soit fermée, soit vendue.